Mais t'es pas là, mais t'es où ?




Et puis un jour tu te retrouves avec un blog sans plus aucune photo! #lesboules
Tout ceux dans quoi tu t’es investi pendant des mois disparaît en un claquement de doigts!

Comme tu peux bien l’imaginer, je n’avais pas conservé les photos sur disque dur, et sincèrement même si ça avait été le cas je n’aurais pas non plus passé 6 mois à les remettre une à une sur chacun de mes articles

Du j’ai laissé tomber, sur un gros coup de nerf, je me suis dit : «J’arrête tout, tant pis!». 
Sur le moment je n’ai pas supprimé mon blog, car j’y ai écrit tellement de choses qui venaient du cœur que je ne me sentais pas l’âme de les supprimer sans les imprimer. 
Mais pas dessuite #toujourslesboules
Puis les jours sont passés et les mois aussi et j’avais toujours autant envie d’écrire.
Du coup je me suis dit pourquoi ne pas ouvrir un second blog, un peu comme un journal intime pour poser mes mots comme ça, comme j’ai toujours aimé le faire, en recommençant à zéro.
Je me suis creusé la tête pour trouver un nouveau nom, j’ai eu des idées, mais à part «Cocotinou» rien ne m’a inspiré.

 Cocotinou c’est tout simplement moi!

Par curiosité je suis allé faire un tour sur le compte de mon blog et je me suis rendu compte que j’avais encore régulièrement des visites, et que l’on prenait toujours le temps de me lire malgré l’absence de photos.

C’est tellement évident. Je dois continuer à écrire.
Mais sous quelques conditions... j’arrête de m’obliger à écrire 2 articles par semaine, et de me mettre la pression. J’écris quand bon me semble, et je prends le temps de rafraîchir mes articles touchés par la catastrophe #RIP


Bref, je me détends la nouille, je respire, et je me laisse un peu vivre.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire